J’ai couru mon premier trail ! Pour les non initiés, dont je faisais partie il y a encore quelques jours, la différence avec une course « classique » c’est qu’il s’agit d’un parcours en pleine nature, ponctué de difficultés naturelles: boue, dénivelé, racines, troncs d’arbres, cour d’eau…

SAMSUNG CSC

Avec Charlotte, nous avons retrouvé Steph aux portes de Paris vendredi soir, pour rejoindre le camping près du lieu de notre course. Direction la Ville aux Clercs, dans l’Eure et Loir.
Sur place, on retrouve Ségo, Carole, Céline et Sylvain. Quatre prétendus amis, qui se foutent ouvertement de nous alors que nous tentons de faire rouler nos petites valises cabines sur le catwalk du camping. On se donne du mal pour avoir l’air parisiennes et voilà ! Ok, le ton est donné, ça va charrier sec tout le weekend.
Quelques ronflements plus tard (suivez mon regard), Mika et Seb nous ont rejoint, nous sommes prêtes à affronter les éléments sur 9km, 17km et 33km (je laisse planer un peu de mystère autour ma distance). Vous aurez même le droit aux coulisses : le petit échauffement traditionnel d’avant course ! On a pas toute pris option danse au bac et ça se voit…

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

IMG_20160625_140821

SAMSUNG CSC

IMG_20160625_142751

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Les warriors que nous sommes ont passé la ligne d’arrivée ensemble! Et nous avons enchaîné avec une autre activité dans laquelle on excelle : le supporting. Sylvain et Mika étaient sur le 17 km, puis Fabien, Carole et Seb sur le 33 km. Je pense qu’ils ont bien entendu nos encouragements (Bon Mika, désolée de t’avoir loupé, tu as dû passé au moment ou Ségo a jeté la petite dans le gué).

SAMSUNG CSC

SAMSUNG CSC

Bilan : une course à taille humaine, le plaisir de courir dans la boue, de s’accrocher aux cordes et de tremper ses chaussures, des organisateurs au top et surtout, surtout, un barbecue géant après tous ces efforts ;)

Trail, amis, nature… un weekend mémorable, comme je les aime, je signe pour 2017 sans hésiter.

Et la prochaine course ? C’est dans 3 semaines : les 20km de la Côte de Granit Rose, là où j’ai grandit, accompagnée de mes deux frères. Vont-ils réussir à me semer?

Publicités